Les Camions Citroën

le forum des passionnés d'utilitaires CITROEN
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Il ne s'agit pas d'une opération commerciale et aucune adhésion à quoi que ce soit n'est demandée. Dès aujourd’hui, faites-vous connaître ICI MERCI d'avance !

Ce sondage est ouvert à tous les collectionneurs passionnés.

Partagez | 
 

 [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Ven 5 Oct 2007 - 9:38

Je poste la petite histoire de la remontée du citroén 2350. En lisant des messages et des histoires similaires d'autres internautes, je pense que la premiere prise en main d'un vieux vehicule est un moment fort

Ce petit message pour vous présenter "Marcel"


> Objet : Après une première visite en Ardèche le 15 octobre 2005 pour voir « l'engin », pour l'acheter et pour avoir les papiers en vue d'un déclassement en 3t5, voila le récit de notre petite aventure pour la "remontée" par la route du petit camion Citroën.

> Départ en voiture le samedi 26 novembre 2005 à 5 h du matin avec mon beau père qui avait décidé de m'accompagner dans cette folle aventure. Arrivée en Ardèche prés d'Aubenas après environ 600 km chez le vendeur du camion, des gens charmants, qui nous ont offert l'hospitalité pour le repas de midi, de plus Richard l'ancien propriétaire avait même fait les niveaux et donné un coup de jet d'eau sur le véhicule !!! .
> Pose des plaques d'immatriculation, et départ vers 15 h en direction de Montélimar, cela monte un peu moins par cette route m'avait dit la femme de Richard c'est vrai elle avait raison car en montée avec ce type de véhicule c'est 40 en troisième avec une file de voitures aux fesses ! Arrivée dans la vallée du Rhône et en avant pour la remontée, l’engin plafonne entre 75 et 80 km/h. Pour les vitesses, j'avoue qu'il faut une petite période d'accoutumance pour ne pas faire craquer la boite même avec le double débrayage !.
> Le camion avale les kilomètres tranquillement rond point après rond point car je ne voulais pas prendre l'autoroute de peur de gêner les "engins modernes" ,et à un de ces ronds points placé tous les 500 mètres je prends par erreur en dessous de Valence l'itinéraire BIS Lyon Dijon qui va nous égarer vers Grenoble dans la nuit, le brouillard, les petites routes, le verglas ,et les montées en 3 éme à 40 Km/h .Dans ces conditions avec la fatigue qui se faisait sentir, nous décidons de faire une halte dans le premier bourg et nous voila arrêté à la Cote St André devant un gite de France ou nous nous sommes restaurés et ou nous avons passé une bonne nuit ( Encore chez des gens charmants). Au petit matin, par méconnaissance du système de préchauffage (goutte à goutte sur la bougie de préchauffage) le moteur à du mal à repartir par une température de -5 ° c. Mais cette fois c'est terminé pour les petites routes, nous prenons l'autoroute direction Lyon, en chemin, nous traversons des tempêtes de neige qui mettent les essuies glaces en panne, si bien que j'étais oblige de rouler avec la vitre ouverte pour pouvoir essuier le coté gauche du pare brise avec la main tout en roulant (la molette en bakélite de la manœuvre manuelle est cassée). Il y a visiblement un système de chauffage dans le camion mais celui-ci ne fonctionne plus, il faisait donc "très frais" dans la cabine. Mais cela ne nous a pas empêché de rouler et de remonter tranquillement sur l'autoroute jusque dans les Vosges, au rythme du moteur Perkins. Nous sommes arrivé le dimanche vers 15 h et nous avons placé le Citroën à l'abri de la neige en attente de nouvelles aventures .Mon fils Romain âge de 10 ans m'a dit qu'on n'avait qu'a appeler le camion Marcel !!, donc voila !! Marcel est bien arrivé dans les Vosges !!! .
Au départ je cherchais un grand nez et j'ai été un peu surpris en voyant le museau un peu plus court que l'image que j'avais en tète mais le véhicule paraissait en bon état et il fonctionnait bien, je n'ai donc pas beaucoup hésité pour l’achat, il est vrai que cette version n'est pas très courante. Apparemment l'ensemble est d'origine sauf les ridelles et le bâchons en tôles qui ont été remplacés, le plateau transporteur basculant, (terme exact pour ce type de benne) est de marque ALMA à St Paul les 3 Châteaux dans la drome, le plancher et le tablier sont en bois, le système de levage du plateau est à deux vérins avec un groupe hydraulique Marrel .Dans un premier temps, je vais refaire les rétroviseurs, essayer de trouver des silentblocs pour le moteur et des butées caoutchouc pour l'essieu arrière. Les pneus sont en bon état, les quatre pneus arrières sont neufs, ce sont des pneus d'origine russe Voltyre achetés par Richard dans le réseau Arc en ciel .Ensuite je pense le rénover petit à petit tout en l'utilisant pour aller chercher des matériaux pour la maison.
En mai 2007, j’ai contacté un des précédents propriétaires, un ancien agriculteur qui était le deuxième possesseur jusqu'à 2004. Une personne très sympathique à qui mon appel a fait plaisir. Il m’a raconté qu’il avait acheté ce véhicule à un plâtrier, mais il ne se souvenait plus de l’année. Par contre pour l’historique du véhicule, il m’a indiqué qu’a l’origine ce véhicule était équipé en plateau et que lui-même l’a fait transformer en plateau transporteur basculant par Alma.
Le plateau à été récupéré sur un vieux Ford et le système hydraulique à été récupéré sur un Citroën, le système fonctionne bien mais il m’a mis en garde sur le manque de fins de courses pour la sortie des vérins. Il y a des chaines qui limitent la levée du plateau basculant.

Adrien

Ci-dessous, mes premiéres photos du véhicule




Dernière édition par adrien le Ven 12 Mar 2010 - 14:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zas'
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 18/04/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Ven 5 Oct 2007 - 11:35

Bonjour,

Eh ben vous en avez du courage!

600km avec un 23 qu'on ne connais pas en hiver sans chauffage, chapeau!

Je connais pas le diesel Perkins, Jeannot à l'air de bien se débrouiller par contre!

Il est sympa en tout cas!

A+

Zas'
Revenir en haut Aller en bas
broutard
chevrons de platine
avatar

Inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Dim 26 Avr 2009 - 11:14

salut!

alors que devient ce brave camion?

a+* Razz

_________________
Motobécane AV79 '60
AZ SieA '64
Derruppé DB4 '64
23/50DI SieA '69
Adria 305SB '72
GS1220 Club '73
GS Club Break C-Matic '76
604 STi Automatique '82
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boutique.citroeco.fr
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Des nouvelles du "nez de cochon" Vosgien   Lun 27 Avr 2009 - 18:05

cheers Salut Broutard et bonjour à tous,

Merci d'abord à Broutard de me relancer sur le 23, je salue les administrateurs pour le temps qu'ils passent sur le forum afin de le faire vivre. Je vais laisser ma participation en faisant un petit résumé des travaux effectués sur le 2350.
Lors de l'achat, j'avais remarqué qu'il y avait une petite fuite de liquide de refroidissement, il était nécessaire de vérifier le niveau dans le radiateur avant chaque démarrage. Après "auscultation", la fuite provenait de la pompe à eau, c'est un moteur Perkins 4.192 et il parait que c'est un problème récurent sur ce type de moteur. Après avoir démonté la pompe, j'ai constaté un fort jeu en bougeant la poulie, j'ai essayé d'extraire les roulements avec l'axe et les piéces d'étancheité mais sans succès. J'ai alors décidé de confié la pompe à eau à une entreprise locale de machinisme agricole qui à mon grand regret à cassé la roue interne de la pompe. J'ai récupéré les morceaux , j'ai réparé la roue fonte en brasant les pièces et j'ai envoyé le tout à une entreprise repérée dans le magazine Gasoline "Rectification 2000", qui m'a réparé soigneusement ma pompe à eau en changeant les pièces d'étanchéité ainsi que les roulements. Ce type de pompe et le kit de restauration n'est plus disponible chez Cecodis France distributeur Perkins.
Pour démonter la pompe à eau, j'ai démonté le radiateur et les durits, j'ai alors compris le pourquoi de l'existence d'un collier Rilsan qui maintenait la durit inférieure. Les silenblocs support du moteur était coupés, l'ensemble moteur se trouvait donc env 30 mm trop bas vers l'avant et la poulie de dynamo touchait presque la durit d'où la présence du Rilsan pour éviter que la poulie mange la durit..
J'ai donc décidé de changer les silenblocs que j'ai trouvé chez "solution élastomère", ou j'ai pu choisir un modèle suivant le poids du moteur, j'ai donc changé ces pièces ainsi que toutes les durites.
Pour le coté moteur, il ne porte pas trop mal, la bête démarre presque au quart de tour, j'ai remarqué une petite fuite de gas-oil sur la pompe à injection marque Rotodiesel au niveau de l'actionneur qui commande l'accélération ( problème courant aux dires d'un spécialiste sur ce type de pompe ), je pense la faire vérifier et tarer par un spécialiste dés que j'aurais remonté les pièces de carrosserie de la cabine.
En effet, en attendant le retour de la pompe à eau, j'ai voulu avancer un peu sur la carrosserie et j'ai commencé par redresser les ailes, mon fils de 13 ans s'intéressant également au camion à démonté les autres pièces de la face avant pour me donner un coup de main, il a continué en les grattant et aujourd'hui la cabine et presque entièrement déshabillée. Mon fils à également entrepris de décaper le "ciel de toit", en fait, il y avait une projection de blakson sur le plafond de la cabine séchée et craquelée avec le soleil et la chaleur de la tôle, l'intérieur de cabine est donc également commencé, l'hiver dernier nous avons déposé les sièges qui étaient bien malades et les avons confiés à un sellier local pour réfection après peinture des armatures. J'essaierai de placer des photos sur le forum.
Ces travaux de démontage m'ont permis de constater que l'état de la carrosserie était globalement satisfaisant, il y a des parties oxydées superficiellement mais rien de vraiment méchant. J'ai seulement ressoudé un morceau d'oméga au niveau du passage de roue qui était rempli de boues causant une corrosion perforante. J'avais par chance l'année dernière acheté sur "leboncoin" ce type de pièce sans savoir que j'en aurait besoin ultérieurement, comme quoi, il est parfois utile de se constituer un petit stock de pièces pour son véhicule à rénover.
Le véhicule à vécu dans le sud, d'où un état correct de la carrosserie, le camion à eu un petit accident sur le coté droit et en démontant on s'aperçoit que certaines pièces de carrosserie ont été remplacées; passage de roue et porte passager.
Nous avons également fait déposer les pneus, pour décaper et repeindre les 7 jantes.
Voila pour l'état général du véhicule, en déposant les ailes et la façade avant, nous avons démontés les feux, les phares et les rétroviseurs, l'ensemble de ces accessoires étant heteroclites, je me suis mis à la recherche de feux Axo et de rétroviseur Cipa, j'ai trouvé mon bonheur mais j'avoue avoir eu un peu de chance car par exemple, il devient difficile aujourd'hui de trouver des petit feux Axo sur ebay ou sur les bourses d'échanges, j'engage les restaurateurs de 23 à rassembler rapidement ce type de pièces, car je pense que dans 1 ou 2 ans celles-ci seront rares.
J'ai récupéré de la doc d'origine au travers de bourses et d'internet, je ferai la liste des documents perkins et citroen dans un prochain message pour savoir s'il serait intéressant d'en placer une copie scannée sur le forum.

En résumé, la restauration du véhicule avance gentillement, le camion est roulant mais il lui manque actuellement des éléments de carrosserie, j'aurais préféré commencer par rénover les freins et le circuit de carburant, mais ce n'est pas bien grave, nous interviendrons ultérieurement sur ces points après la réfection de la cabine. J'ai parfois du mal à avancer car je partage mon temps libre entre les enfants, le sport, les travaux de la maison, et ce camion, je dis cela pour rassurer ceux qui pensent ne pas avancer sur leur restauration !. Lorsque je suis en déplacement professionnel, je profite de mon temps libre pour rechercher des pièces sur internet et j'essaie de finir actuellement tout ce qui a été commencé pour éviter de laisser en chantier un camion commencé de tous les cotés, ma crainte étant de devoir pour une raison ou une autre laisser un ouvrage inachevé.

J'ai remarqué l'année dernière, un engouement autour du citroen 23, je pense que cela est dû en grande partie à l'excellent livre de Lancelot, cela est très agréable car le cercle d'intérêt s'agrandit et ce véhicule de labeur mérite bien sa notoriété.

Bon courage à tous pour vos rénovations

Adrien

Nota, j'ai croisé derniérement le 23 de Zas sur la route en partant de la bouse d'échange de Vagney et j'ai trouvé qu'il avait "belle allure"...

Cordialement Very Happy Ci dessous les photos de la livraison d'une barque pour "naviguer" sur l'étang.




Dernière édition par adrien le Mar 23 Nov 2010 - 17:10, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
tonio.u23
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Lun 27 Avr 2009 - 18:36

Et ben c'est nickel tout ça ça avance bien !!
Par contre manque juste une chose :
@+
Revenir en haut Aller en bas
http://www.calandretorpedo.com
broutard
chevrons de platine
avatar

Inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mar 28 Avr 2009 - 7:59

salut!

pas mieux que tonio, ça manque un peu de photos tout ça! geek

sinon, super de voir que le 23 avance dans son coin.

pourrais-tu nous expliquer exactement comment tu t'y es pris pour le déclassement?

merci et bonne journée*

_________________
Motobécane AV79 '60
AZ SieA '64
Derruppé DB4 '64
23/50DI SieA '69
Adria 305SB '72
GS1220 Club '73
GS Club Break C-Matic '76
604 STi Automatique '82
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boutique.citroeco.fr
lancelot
chevrons d'argent


Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mar 28 Avr 2009 - 13:57

adrien a écrit:
cheers Salut Broutard et bonjour à tous,

Merci d'abord à Broutard de me relancer sur le 23, je salue les administrateurs pour le temps qu'ils passent sur le forum afin de le faire vivre. Je vais laissé ma participation en faisant un petit résumé des travaux effectués sur le 2350.
Lors de l'achat, j'avais remarqué qu'il y avait une petite fuite de liquide de refroidissement, il était nécessaire de vérifier le niveau dans le radiateur avant chaque démarrage. Après "auscultation", la fuite provenait de la pompe à eau, c'est un moteur Perkins 4.192 et il parait que c'est un problème récurent sur ce type de moteur. Après avoir démonté la pompe, j'ai constaté un fort jeu en bougeant la poulie, j'ai essayé d'extraire les roulements avec l'axe et les piéces d'étancheité mais sans succès. J'ai alors décidé de confié la pompe à eau à une entreprise locale de machinisme agricole qui à mon grand regret à cassé la roue interne de la pompe. J'ai récupéré les morceau , j'ai réparé la roue fonte en brasant les pièces et j'ai envoyé le tout à une entreprise repérée dans le magazine Gasoline "Rectification 2000", qui m'a réparé soigneusement ma pompe à eau en changeant les pièces d'étanchéité ainsi que les roulements. Ce type de pompe et le kit de restauration n'est plus disponible chez Cecodis France distributeur Perkins.

(...)

Cordialement
Very Happy

Petite information que j'ai recueillie très récemment, à propos des pompes à eau de moteur Perkins (car un jour je vais refaire celle de mon deuxième moteur Perkins 4.192).

Les pièces détachées d'origine se retrouvent toujours à la maison Perkins, en Angleterre, à Peterborough ! Cool

Donc, affaire à suivre... in english, my dear !
Revenir en haut Aller en bas
http://lesu23.forumpro.fr/forum
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Mes démarches pour obtention d''une carte grise   Mar 28 Avr 2009 - 18:34

Bonjour à vous tous,

Je placerai des photos sur le site en fin de semaine, pour répondre en partie à la question de Broutard, je vais faire un peu de littérature afin d'expliquer toutes mes démarches pour l'obtention de la carte grise.

A l'origine, quand je suis allé voir le véhicule, je me suis mis d'accord avec le vendeur pour les conditions d'achat, j'ai payé le véhicule et j'ai emporté avec moi la carte grise barrée et marquée "vendu le " en expliquant au vendeur que je viendrais chercher le camion prochainement dés que j'aurais les papiers. Le véhicule était roulant mais je ne possédais pas de permis poids lourds et la dernière visite des mines avait refusée le camion pour un problème de freinage. J'avais donc 2 problèmes, défaut de permis et défaut de contrôle technique pour l'obtention d'une carte grise.

J'ai réfléchi à plusieurs solutions dont celle de faire rapatrier le véhicule sur un camion de dépannage, mais les tarifs proposés étaient d'environ 1 euro le kilomètre, ce qui me coûtait la coquette somme d'environ 1500 euros, j'ai rejeté cette solution et j'ai décidé de "remonter" ce petit camion par la route.
Pour le problème du permis j'ai décidé de déclasser le véhicule en 3.5 tonnes, j'ai contacté les établissements Citroen à Paris en expliquant mon souhait, j'ai parlé alors à Mr Dheygere qui, très sympathiquement m'a prié de faire une demande écrite de déclassement en joignant une copie de ma carte grise barrée pour avoir le numéro de série du véhicule. Mr Dheygere m'a dit qu'il avait souvent ce type de demande, au moins une par mois.....

J'ai donc envoyé les papiers demandés avec une petite lettre manuscrite et j'ai reçu une semaine plus tard, un certificat de réception des mines de l'époque qui réceptionnait dans la même série que mon camion, des véhicules identiques en 3.5 tonnes accompagné d'une lettre notifiant l'assimilation de mon véhicule à cette catégorie. ( Merci à la maison Citroen ! )
A l'époque, le même véhicule était réceptionné soit en 5 tonnes soit en 3.5 tonnes. ( Voir le prospectus commercial d'époque d'où est tiré la photo de présentation de Broutard ).
Ci-dessous l'autorisation constructeur en vue d'une Réception à Titre Isolée RTI, accompagnée d'un procés verbal de réception.




J'indique l'adresse à laquelle une demande de declassement peut être envoyée, car elle est difficilement lisible.

Automobiles Citroen Siége social Immeuble du colisée III 12 rue Fructidor 75 835 PARIS Cedex 17 France Tel 0158797979

Avec cette attestation fournie gracieusement par les établissements Citroen et la carte grise barrée au nom de l'ancien propriétaire, je suis allé à la préfecture d'Epinal pour avoir ma nouvelle carte grise, mais la personne au guichet a refusé ma demande en me disant que le dossier était incomplet, qu'il manquait le contrôle technique positif et que le véhicule devrait être réparé et repassé aux mines.
Le vendeur ne voulait pas effectué de frais sur le véhicule. Le pv des mines spécifiait un problème de répartition de freinage entre l'avant et l'arrière. Quand j'ai essayé le véhicule dans l'Ardéche, j'ai effectué plusieurs essais de freinages qui étaient pour moi positifs, je pense qu'il y a un danger en charge mais le véhicule freinant très bien à vide, j'ai décidé de prendre le risque de le rapatrier "en l'état" et pour que la préfecture accepte de me délivrer une carte grise à mon nom, j'avais la solution facile de passer, "en carte grise de collection", statut pour lequel il n'était pas nécessaire de fournir un certificat des mines ou un contrôle technique.

Après renseignement auprès de FFVE, j'ai décidé d'opter pour cette option en sachant que la plus grosse contrainte était de ne pas pouvoir circuler en dehors des départements limitrophes à mon département d'immatriculation. Le transport de marchandises à titre privé est toujours possible à condition de respecter la nouvelle limite de PTC du véhicule à 3.5 tonnes. Cela a été bien expliqué par Lancelot sur le forum et il l'explique également très clairement dans son livre.

Après confirmation de tout cela par des assureurs spécialisés dans les véhicules de collection, je suis retourné à la préfecture qui m'a alors délivrée une carte grise de collection à mon nom pour un véhicule utilitaire en 3.5 tonnes. Ouf !!!

Ma "précieuse" carte grise à la main, j'ai assuré le véhicule et j'ai demandé un carnet de circulation à la FFVE pour pouvoir remplir une fiche d'autorisation pour rouler en dehors de mes limites de circulation le jour du "grand voyage".

Équipé de ma carte grise, de mon permis vl, de mon attestation d'assurance et de mon carnet de circulation, j'étais dans les règles pour remonter le véhicule par la voie publique.

J'ai fait le choix de passer le véhicule en "carte grise collection", mais plusieurs collectionneurs m'ont dit que je faisais une erreur. C'est à discuter car cela ne m'empêche pas de me servir de mon véhicule en transportant des marchandises pour mon compte personnel, ( c'est mon but ), j'ai expliqué mon cas à mon assureur qui m'a dit que cela ne posait pas de problèmes, en considérant que mon véhicule était assimilé à une simple camionnette utilitaire de 3.5 tonnes. Aujourd'hui avec la nouvelle législation qui arrive, je crois que les limites géographiques de circulation seront abolies, nos véhicules devront parait il passer un contrôle technique, mais en discutant avec mon centre habituel, cette disposition n'est pas encore en vigueur, est ce que quelqu'un pourrait répondre sur les dates d'applications de ces nouvelles règlementations ?.

Voila en résumé par ce message mes démarches administratives pour l'obtention de la carte grise et pour rouler en règles. J'espère que ce récit pourra servir à un futur restaurateur de 23.

J'ajoute à ce message une photo de la plaque de tare d'origine. Je devrai sûrement modifier l'indication du PTC pour 3 t 500, ce qui devrais me laisser une charge utile d'environ 1000 kg dans cette nouvelle catégorie "vl".


Ci dessous également ,la plaque de l'entreprise qui a équipé le véhicule de son plateau transporteur basculant


Et pour terminer le numéro de serie du véhicule qui est indiqué sur tous les papiers.



Salut tout le monde

Ci-dessous, l'ajout de la photo avec la position de la frappe à froid à l'arriére droit du chassis, il y a le type du véhicule suivi du nr de chassis.



Dernière édition par adrien le Lun 15 Nov 2010 - 14:36, édité 14 fois (Raison : Ajout photo frappe à froid nr chassis le 15 nov 2010)
Revenir en haut Aller en bas
tonio.u23
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mar 28 Avr 2009 - 18:49

Ayant moi même fait 3 fois cette démarche pour mes 23, je profite du post d'adrien pour rassurer une nouvelle fois les collectionneurs qui hésitent encore !

La démarche est simple, une demande de déclassement auprès de Citroën avec les numéros de série du véhicules, une fois l'attestation reçue, un contrôle technique, on complète le dossier classique de demande de certificat d'immatriculation et direction la préfecture pour obtention de la carte grise ! C'est tout !!

Il me semble que ça a été demandé dans un autre sujet, me rappelle plus où, mais le fait de déclasser le véhicule n'oblige en aucun cas à le mettre en collection, ça c'est le choix de chacun !
@+
Antoine
Revenir en haut Aller en bas
http://www.calandretorpedo.com
lancelot
chevrons d'argent


Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mar 28 Avr 2009 - 22:59

... tout à fait, et avec le temps, on finira bien par ne plus entendre les vieilles affabulations habituelles sur les CG de collection "qu'il ne faut pas faire", car les CGC aident maintenant plus qu'elles ne contraignent !
Revenir en haut Aller en bas
http://lesu23.forumpro.fr/forum
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mer 29 Avr 2009 - 12:50

Bonjour à tous,

Voici ci dessous des photos du camion avec mon fils qui gratte courageusement les differentes piéces de la cabine. J'ai toujours dit à mon fils "il faut gratter dans la vie !!" Very Happy




A bientôt pour d'autres images

Adrien


Dernière édition par adrien le Mar 18 Mai 2010 - 14:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Photos u23 Adrien   Jeu 30 Avr 2009 - 16:33

Bonjour à tous les amis du 23,

Ci-joint comme promis des photos du camion avant et son début de restauration.

La barque est à l'essai.



A bientôt pour d'autres images.

Adrien


Dernière édition par adrien le Jeu 20 Mai 2010 - 9:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
JU
chevrons d'or
avatar

Inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Jeu 30 Avr 2009 - 18:43

Bravo ca avance et ca fai revivre un beau u23 levallois !!!! courage pour la suite lol!
Revenir en haut Aller en bas
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Photos suite présentation 2350   Lun 4 Mai 2009 - 11:33

Bonjour à tous,

J'ai profité de ce long weed end pour faire une séance photos du 23. En plus il y avait le soleil pour éclairer le sujet.
J'ai donc fait fumer le "diesel agricole" pour le sortir en plein air, pour lever le plateau et pour faire plusieurs photos.

A bientôt

Adrien




Dernière édition par adrien le Jeu 2 Déc 2010 - 17:51, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
citron27
chevrons d'or
avatar

Inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Lun 4 Mai 2009 - 11:58

Salut,

merci pour ces photos....
Revenir en haut Aller en bas
JU
chevrons d'or
avatar

Inscription : 29/05/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Lun 4 Mai 2009 - 12:10

Salut a toi , t pneux sont neuf se sont des tigar ? as tu une butée pour la levé de ton plateau pour eviter d'etre a fond sur tes verrins ?
Revenir en haut Aller en bas
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Pneus   Lun 4 Mai 2009 - 14:16

Salut JU et bonjour à tous,

Les pneus de mon véhicule, sont de marque Voltyre à l'arriére ( Made in Russie ) comme je l'avais précisé précedemment, ces pneus étaient neufs sur le camion lors de l'achat, le précedent propriétaire venait de les changer.
Sur l'avant, j'ai remplacé les pneus rechapés de marque Michelin (craquelés sur les flancs et au niveau des bandes de roulement ) par des pneus neufs de marque Mitas. Je ne connais pas la tenue dans le temps de ces pneus, mais ils ont l'air solides et l'esthétique de la bande de roulement va bien avec le véhicule.

Pour ce qui est de la butée de fin de course sur les deux vérins, c'est une paire de chaines qui fait office de butée, quand je léve le "plateau basculant", je surveille par la vitre arriére l'arrivée en position haute pour arrêter le groupe hydraulique sinon, les chaines se tendent au risque de casser et de l'huile coule par les joints supérieurs des deux vérins.



Il faudrait que je trouve une solution pour un systéme plus sur et plus technique. Comme dit Broutard, le montage de ce plateau sur mon véhicule est une adaptation bricolée d'un plateau récupéré sur un autre camion, je ne sais pas comment sont fabriqués les équipements marque Genéve ou autres, si quelqu'un pouvait m'éclairer sur ce sujet, cela serait sympa.




A bientôt et merci d'avance

Adrien


Dernière édition par adrien le Jeu 20 Mai 2010 - 9:22, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
jeannot
chevrons d'argent
avatar

Inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Lun 4 Mai 2009 - 21:21

Bonsoir, j'ai de la doc Marrel et Genéve, je te dis çà ce week-end. Ton 23 était un poid lourd ? vu tout ce qui a été soudé sur le chassis je doute qu'il soit passé au mines ! Et je te parle pas des calles en boi pour limitée le débattement des lames de ressort. Pour l'arrét en fin de course il doit te manqué une sécuritée, la chaine normalement c'est un cable est juste là en cas de défaillance de cette sécuritée (ou arrét en fin de course du vérin). Dans la semaine je te dirai le nom des piéces exactes et leurs fonctions. Vu le nombre de benne dans l'entreprise, le mécano se fera un plaisir de me détaillé tout ceci. Salut Jean
Revenir en haut Aller en bas
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Présentation chassis modifié   Mar 5 Mai 2009 - 11:03

Bonjour à tous et bonjour à Jeannot,

Merci pour ta remarque Jeannot, je pense que ton message est pertinent dans le sens ou des éléments sont soudés sur le châssis, contrairement aux prescriptions du constructeur.
J'ai lu ta fiche Citroen présente sur le forum à l'attention des carrossiers précisant QU'IL NE FAUT RIEN SOUDER SUR LE CHASSIS, je te remercie pour la mise à disposition de ce document que je ne possédais pas.
Le véhicule était équipé à l'origine d'un simple plateau et à été modifié avec un plateau basculant et un groupe hydraulique récupérés sur un autre véhicule, je pense que tu as raison et que cette modification n'a pas été réceptionnée par le service des mines, bien que réalisée par une entreprise de professionnels située à St Paul les trois châteaux ( voir plaque constructeur ALMA sur photo ci-dessous).

Par contre je confirme que le véhicule était bien en catégorie "poids-lourds", il était utilisé avant moi par un agriculteur viticulteur et passait régulièrement aux mines jusqu'à ce que je le déclasse en 3 tonnes 5. ( Voir mes littératures précédentes à ce sujet ).
Je me pose des questions au sujet de la réfection des "butées artisanales en bois", à ce sujet et pour l'anecdote, lorsque j'ai acheté le camion, les 4 pneus arrières étaient neufs, j'ai remarqué que le dessous du plancher avait été "grogné" par les anciens pneus, .......... je pense que pendant une longue période de dur labeur, ce pauvre camion à du rouler en charge sans les tampons avec le haut des pneus qui touchaient le dessous du plateau en bois........
Si tu regardes attentivement la photo ci-dessous, tu vois les marques des pneus dans le plancher. Par rapport à ce problème, je me pose deux questions, est ce que le plateau est à la bonne hauteur ( j'ai regardé les documents Citroen et à 10 mm prés, la cote de hauteur est bonne ), et faut-il à ton avis couper les cordons de soudure pour poser des étriers entre le vrai et le faux châssis en métal ?. A ce moment là, il serait peut-être judicieux de relever de 10 ou 20 mm l'ensemble "plateau faux châssis".


Il est évident que je devrai refaire les tampons butées à l'arrière, j'en ai également un de cassé à l'avant, je vais contacter la société auprès de laquelle j'ai acheté les deux silenblocs du moteur "Solutions élastomères", pour définir le modèle et la dureté par rapport à la charge à supporter.
En cherchant sur le site, j'ai vu que tu avais placé également un document concernant une benne Genéve, mais je n'arrive pas à le visionner, si tu pouvais le remettre en ligne ou m'en envoyer un copie cela me ferait plaisir.( le mieux serait qu'il soit je pense sur le forum pour un accès par les membres).

Je suis bien sur preneur pour tous les renseignements au sujet de l'équipement hydraulique, preneur également pour tes remarques au niveau des modifications intervenues et les modifications que nous pourrions apporter sur ce camion......

Merci par avance pour tes remarques et conseils futurs et merci également à ceux qui voudront donner un avis sur les actions correctives à apporter sur ce pauvre camion modifié.

Cordialement

Adrien


Dernière édition par adrien le Jeu 11 Mar 2010 - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Présentation des siéges rénovés   Mar 5 Mai 2009 - 15:57

Bonjour à tous,

Toujours dans cette rubrique présentation, je place ci-dessous les photos des sièges du camion rénovés par un sellier Vosgien.
Après décapage, réfection de plusieurs soudures et passage de deux couches de peinture, mon fils et moi même, avons confié les sièges pour une réfection des ressorts et du revêtement en skai gris.
Un des siège était encore équipé de "vestiges" d'anneaux en caoutchouc ( siège passager ) et l'autre, coté conducteur, plus récent ( à confirmer) était équipé de ressorts métalliques horizontaux, je dis plus récent car c'est celui-ci qui avait été ressoudé sommairement en échange j'imagine du siège d'origine dont les anneaux en caoutchouc étaient cassés.






Cette réfection permet d'obtenir deux sièges identiques, nous avons également, ( une petite coquetterie !! ), fait refaire le soufflet du levier de vitesse pour avoir un ensemble assortit.

A bientôt pour d'autres photos

Adrien


Dernière édition par adrien le Jeu 20 Mai 2010 - 9:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
lancelot
chevrons d'argent


Inscription : 15/02/2007

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Mar 5 Mai 2009 - 17:33

C'est la première fois que je vois une benne basculante de 4m de long sur un 23... (il était préférable de ne pas charger trop lourd au risque d'avoir des petits problèmes avec le châssis !).

A ma connaissance, en Type 23, les bennes et plateau basculants n'existaient que sur plateau de 3m, sur châssis normal en cabine aile plate ou Levallois à grand capot, et sur châssis court en caine semi-avancée "nez de cochon".

Mais cette transformation "maison" ne gâche rien et fait partie de l'histoire du véhicule.

Les sièges sont de la deuxième sorte existante sur les cabines semi avancées. Les modèles précédents avaient des armatures en tôle plane et non en acier tubulaire.
Revenir en haut Aller en bas
http://lesu23.forumpro.fr/forum
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Presentation, historique du véhicule   Mer 6 Mai 2009 - 10:16

Very Happy Bonjour à tous et bonjour à Lancelot,

Merci pour cette réponse, en réalité le plateau ne fait pas tout à fait 4m, il faut que je vérifie le week end prochain, mais de mémoire il doit faire environ 3.8m par 2.1m en largeur, ce qui fait néanmoins un gros plateau.
Pour l'histoire, ce camion à un passé majoritairement agricole, avant d'être cédé au viticulteur de l'Ardéche auprès de qui je l'ai acheté, ce camion appartenait à un maraicher de la Drome qui avait fait réaliser la modification du plateau par la société ALMA qui est une société spécialisée dans le domaine du matériel agricole, je crois qu'aujourd'hui cette société porte le nom de "Agriaffaires", (il y a actuellement un 23 nez de cochon à vendre sur le site internet de cette entreprise ! ), elle se trouve toujours à St Paul les trois Chateaux.
Dans le domaine agricole et surtout par le passé, il était courant de surcharger les remorques et les véhicules, ( un peu à l'image des chargements sur les camions Africains, enfin, là, j'exagère peut être un peu !!. ), je pense que ce camion à eu une dure vie de labeur souvent en surcharge, à l'arrière du plateau, il y a un tendeur de câbles, je suppose que celui-ci a pu servir pour maintenir des balles de foin ou de paille, j'ai d'ailleurs retrouvé des morceaux de paille coincés entre les planches du plateau.
Par rapport au passé de ce camion, je m'interroge également sur la non présence de "mouchard" ou contrôlographe dans la cabine, je suppose qu'en appartenant à une entreprise agricole, ce véhicule en catégorie poids lourds n'était pas obligé d'être équipé de ce genre d'appareil, je crois que la législation sur la conduite des véhicules dans le cadre agricole est différente de celle appliquée au quidam non agriculteur.

Est ce que quelqu'un sur le site pourrait répondre à cette interrogation?

Aurais-tu Lancelot des renseignements au sujet de la législation sur la présence de ces contrôlographes. Je remarque que beaucoup de 23 en catégorie poids lourd possèdent ce type d'accessoire dont le double cabine que Broutard projette d'acquérir.

Merci par avance

Adrien

Ci-dessous une photo du plateau avec le tendeur


Dernière édition par adrien le Mar 16 Nov 2010 - 13:52, édité 3 fois (Raison : Correction de plusieurs fautes d'orthographe)
Revenir en haut Aller en bas
Eddy
chevrons en inox
avatar

Inscription : 19/06/2008

MessageSujet: presentation 23 50 Adrien   Mer 6 Mai 2009 - 22:17

Bonsoir Adrien et merci pour ton message sur mon post, j'avais lu l'histoire de ton 23 avec attention aussi. Tu viens de soulever un sujet important sur les chronographes et si quelqu'un pouvait éclairer nos lanternes cela m'interesserait aussi. Bon courage pour ta restau et continu de le chouchouter comme tu le fais, il te le rendra bien.
Eddy.
Revenir en haut Aller en bas
broutard
chevrons de platine
avatar

Inscription : 16/02/2006

MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   Jeu 7 Mai 2009 - 17:38

lancelot a écrit:
...A ma connaissance, en Type 23, les bennes et plateau basculants n'existaient que sur plateau de 3m, sur châssis normal en cabine aile plate ou Levallois à grand capot, et sur châssis court en caine semi-avancée "nez de cochon"...

et la dite "benne 3m sur chassis 4m" pour les applications avec coffre derrière cabine et double-cabine.


pour les contrôlographes, aujourd'hui n'importe quel PL de 5000kgs ou plus de PTC doit circuler avec un contrôlographe étalonné et à jour (si le PL est en CGN).depuis quand? je ne me rappelle plus guère...

adrien j'adore ce que tu fais et comment tu le fais, et surtout, l'admin qui est en moi te remercie de rappeler au commun des mortels combien il est efficace (et agréable pour les lecteurs) de s'exprimer dans un français parfait aux tournures ciselées plutôt qu'avec 3 mots dont 2 en langage SMS et le 3ème avec des fautes.

je pense que nous attendons tous la suite avec impatience!

a+*

_________________
Motobécane AV79 '60
AZ SieA '64
Derruppé DB4 '64
23/50DI SieA '69
Adria 305SB '72
GS1220 Club '73
GS Club Break C-Matic '76
604 STi Automatique '82
Revenir en haut Aller en bas
http://www.boutique.citroeco.fr
adrien
chevrons de bronze
avatar

Inscription : 16/05/2007

MessageSujet: Présentation   Lun 11 Mai 2009 - 9:53

cheers Bonjour à tous et merci à Broutard pour tes agréables commentaires,

Je dois avouer que je ne suis pas très "Forum" et qu'au départ, j'étais un peu déboussolé par la structure des discussions, retrouver d'anciens messages ou des sujets particuliers par exemple.

Mon but par ce Forum est de raconter ma passion pour ce petit utilitaire et de converser avec des "zinzins" comme moi qui s'intéressent à ce véhicule particulier. En effet lors de l'achat de ce camion en 2005, j'avais vraiment le sentiment d'être seul au monde, peu de livres, pas de club, 2 ou 3 articles dans la presse spécialisée et c'était tout.

Aujourd'hui avec ce forum que vous avez eu la bonne idée de créer, j'ai l'impression d'avoir trouvé un petit monde sympa de passionnés avec lesquels je peux partager sur le sujet.

C'est donc moi qui remercie les administrateurs pour la création de ce forum en espérant que les passionnés d'utilitaires Citroen sauront le faire vivre trés longtemps en l'étoffant de jolies histoires.
Merci également à Lancelot pour son livre et sa présence sur le sîte.

A bientôt pour la suite de mon histoire accompagnée de photos, et merci à tous pour vos réponses et vos messages.

Adrien


Dernière édition par adrien le Mar 23 Nov 2010 - 17:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A   

Revenir en haut Aller en bas
 
[ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [ADRIEN] Présentation de "Marcel", un 23-50 Di Série A
» présentation marcel
» L'interview de squadra moto marcel camilleri
» Présentation - Bastien
» Présentation du Sud-Ouest

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Camions Citroën :: Présentation des membres et de leurs véhicules-
Sauter vers: